Secrétaire médicale dans les établissements privés

Le métier de secrétaire médicale peut être exercé dans de nombreux lieux du secteur privé. On y trouve les cliniques, les cabinets libéraux généralistes ou spécialistes, les laboratoires, les maisons de retraite…

Il est aujourd’hui nécessaire de disposer d’un certificat de secrétaire médicale pour espérer trouver un poste dans le privé.

Ce certificat peut être obtenu à la suite d’une formation dans une école de secrétariat médical.

Dans de rares cas seulement le niveau d’expérience peut suffire à décrocher un emploi.

Le travail de secrétaire médicale dans les cabinets libéraux

secretaire medicale prive

Dans un cabinet généraliste, la secrétaire médicale doit faire preuve d’une bonne organisation, surtout si elle travaille avec plusieurs médecins.

Ses missions y sont variées. Elles consistent en l’accueil des patients, la prise de rendez-vous et leur facturation, la gestion des dossiers etc.

Dans un cabinet spécialiste, des connaissances plus techniques sont nécessaires.

Effectivement, en exerçant auprès de dentistes, gynécologues, radiologues ou autres spécialistes, il existe beaucoup de termes médicaux à maîtriser pour une bonne compréhension entre le médecin et la secrétaire médicale.

D’ailleurs, pour certains postes, une formation spécifique est requise.

Exercer dans d’autres établissements privés

Dans une clinique, la secrétaire médicale à des tâches semblables à celles d’une secrétaire en hôpital public.

Il s’agit d’un des postes les plus prisés par les secrétaires médicales certifiées. Si l’établissement dispose d’un service de chirurgie, elle doit également rédiger les compte-rendus d’opérations.

Le milieu du secrétariat médical recrute dans bien d’autres établissements:

  • maisons de retraite et EHPAD, où le sens du contact prend plus d’importance
  • laboratoires, qui demandent une bonne connaissance des termes médicaux et techniques
  • centres de cures ou de rééducation

Il existe aussi des secrétaires médicales qui exercent leur activité à domicile. Cela est plutôt rare mais tend à se développer.

Leur mission principale est alors la tenue du standard téléphonique et la gestion des plannings des médecins. Parfois, elles peuvent aussi se charger de la retranscription des compte-rendus.

Le statut de secrétaire dans le privé

Une fois embauchée, une secrétaire médicale dans le privé bénéficie d’un statut de salarié, régi par la convention collective des cabinets médicaux.

Celle-ci définit un coefficient qui détermine le salaire.

Il varie surtout en fonction des responsabilités confiées à la secrétaire et de son niveau de qualification.

Le salaire d’un débutant peut commencer au SMIC (mais se trouve en moyenne aux alentours de 1500 € bruts par mois environ), et aller jusqu’à 2500€ bruts par mois.

Le recrutement par un employeur privé suit une procédure classique : passage d’un entretien d’embauche suite à l’étude de la lettre de motivation et du CV.

Parfois, les secrétaires médicales décrochent un emploi à la suite d’un stage qui s’est avéré concluant. Il est aussi possible d’utiliser son réseau, notamment si l’on a déjà exercé à un autre poste du secteur médical.

Obtenez une documentation gratuite pour la formation secrétaire médicale

Les possibilités sont donc nombreuses pour une secrétaire souhaitant travailler dans le secteur médical privé. Mais contrairement au secteur public, les évolutions de carrière ne sont pas garanties.

Toutefois, l’expérience acquise permet généralement d’obtenir des augmentations de salaire, mais cela peut prendre plus de temps car il n’y a pas de règles définies comme dans la fonction publique.

Néanmoins, cela offre la possibilité d’une éventuelle négociation du salaire ou de divers avantages.